La nouvelle réglementation environnementale pour les constructions neuves (RE 2020)

La construction d’une maison individuelle sera soumise à la nouvelle réglementation environnementale, RE 2020, à partir de janvier 2022. Deux fois reportée, cette mesure sera mise en vigueur progressivement, pour les maisons individuelles d’abord, et sur les autres types de bâtiments ensuite, jusqu’en 2030. Découvrez les changements induits par cette nouvelle RE 2020.

 

Moins de carbone dans les matériaux et les sources d’énergie

La nouvelle réglementation environnementale qui régit les constructions neuves sera axée sur la réduction de carbone. Elle se veut encore plus soucieuse de l’environnement et met tout en œuvre pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

On sait que près de 30 % des gaz à effet de serre sont émis par les logements. La RE 2020 agit dans ce sens en réduisant la production de carbone par les bâtiments, comme l’annonce l’article du Moniteur immo. Les matériaux biosourcés seront mis en avant dans la construction tant sur la structure que sur les matériaux d’isolation. Les maisons à ossatures bois, bardage bois, seront privilégiées. Les isolants seront en matières écologiques, naturelles autant que possible, à savoir les ouates de cellulose, les fibres de bois, le liège, le chanvre, etc.

Le gaz sera aussi proscrit pour le chauffage. Il sera remplacé par des solutions plus écologiques comme les chaudières à bois, moins polluants ou des sources d’énergie renouvelable telles que les panneaux solaires, les pompes à chaleur hybrides.

 

Des maisons plus économiques

La RE 2020 veut que les futures maisons consomment le moins d’énergie possible pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les appareils installés seront compatibles avec ces mesures. Ils seront intelligents et à consommation minimale. Ce genre d’appareil est maintenant très courant sur le marché. Par exemple, les lampes Led seront favorisées pour leur faible consommation d’énergie.

Les isolations seront travaillées pour faire en sorte que la maison n’augmente pas son besoin d’énergie pour le chauffage. La consommation ne devrait pas produire plus de 4 kg de CO2/m2/an pour une maison individuelle.

Le label E+C-, c’est-à-dire Énergie positive et Carbone réduite, récompensera les constructions qui satisfont tous les critères écologique et énergétique, toujours selon l’article du Moniteur immo.

Des constructions plus performantes

La Réglementation Environnementale 2020 vise à aboutir à une maison passive, c’est-à-dire que la consommation énergétique est très basse ou nulle, car le chauffage sera entièrement assuré par les énergies renouvelables, l’isolation et les chaleurs produites par les occupants. On parle aussi de bâtiment à énergie positive.

La RE 2020, en tant que construction écologique et économique, projette aussi dans le futur pour pallier les effets du changement climatique. Les périodes de canicule risquent de se répéter. Il ne suffit pas de seulement chauffer la maison en hiver, mais aussi de la rafraîchir en été. Le confort des résidents doivent être pris en compte. L’isolation est considérée pour le chauffage, mais les solutions de refroidissement doivent aussi être envisagées pour la refroidir. Le choix est multiple tels que les ventilations centralisées, le vitrage à contrôle solaire entre autres.

Un indicateur de confort sera calculé en Degré heure (DH). La réglementation le situera entre 1 250 et 350 DH, au-delà de ces valeurs, des pénalités peuvent s’appliquer.